Catégories
Uncategorized

BMW nouveau boxer R18 à Miramas

REMARQUE: les sous-titres dans la vidéo sont en cours de publication.

Cela n’arrive pas tous les jours pour être parmi les quelques invités de jeter un oeil à la centre de recherche pour BMW Miramas et ce qui est encore plus unique si consideraiamo deux aspects: c’est la deuxième fois que BMW ouvre les portes de sa “Zone 51” à une sélection de journalistes, mais par-dessus tout, c’est les vrais débuts de la société pour le nouveau moteur “Big Boxer” 1800 ccle plus grand boxeur jamais construit par la société allemande.

Dans la zone couverte, dans lequel nous avons été confinés, pour des raisons évidentes de confidentialité, nous avons trouvé démonté pièce par pièce, à nos pieds, le bi-cylindre qui se déplace à travers la nouvelle plate-forme, le croiseur de la maison de l’Hélice (absent seulement le volant moteur et embrayage) et deux super-techniciens à nous dire, Joseph Miritsch et Kurt Böck: le premier, en haut de la le ministère qui prend soin de tous les deux cylindres refroidi à l’air, le second à la tête de la conception du moteur boxer de 1800 cc, ce qui fera avancer le nouveau cruiser R 18 et le concept d’un power cruiser R 18/2 vu jusqu’à présent que dans l’image, mais nous l’imaginons à l’EICMA de 2020, mais nous sommes prêts à être démenti.

Curieux, mais pas inhabituel, Kurt Böck avant d’aller sur le moteur de la R-18 était un ingénieur du programme BMW motosport: donner à un jeune technicien avec une expérience de course la feuille blanche (pratiquement aucun composant n’est partagée avec d’autres BMW) pour la conception d’un moteur prévu pour un cruiser, peut sembler à face en contradiction avec la rationalité, au lieu de cela, selon nous, est la lumière de la technologie qui est derrière le nouveau Grand Boxeur. Kurt, entre autres choses, est un allemand très sympathique et exubérante, loin des stéréotypes des ingénieurs de froid qui s’expriment dans les monosyllabes.

BMW entre dans le segment manquant depuis près de vingt ans et fait de la grande, il n’y a aucun moyen de dire; le Grand Boxeur live est génialgrâce à l’énorme tête avec sa signature semble comme un monument à la tradition et, au lieu de cela, se cache sous les formes presque de l’aviation niveau d’avant-guerre de l’industrialisation vers le haut. Encore plus distinctif est de le voir insérée dans un châssis près de la finale (privé de la superstructure et de systèmes d’échappement, pour ceux que nous allons avoir à attendre pour la présentation du modèle) comme celui que nous a montré à Miramas: gros et épais, large demi-mesures, esthétique exquis, de ne pas trahir trop de sa modernité, inspiré par le moteur de la R5 de 1935 et de la R 51/2, 1950, il conserve la mise en page, et, dans la mesure du possible, le style. Les avantages d’avoir une histoire derrière elle.

Le nouveau Grand Boxeur 1802 cc

La genèse de la twin le plus grand jamais produit par la maison de l’allemagne du parti en 2016, et, dit Joseph Miritsch la tête de la conception de l’ensemble de refroidissement à air des moteurs, dans la disposition de la caractéristique des composants a conçu un moteur qui fait référence à l’une des racines de BMW; puis l’arbre moteur longitudinal de rotation dans le sens anti-horaire (le premier boxeur produite par BMW, en 1919, avait le vilebrequin de la croix, et les axes des cylindres), les tiges en aluminium placé sur le côté supérieur, – lors de la dernière évolution du boxeur, poussoir de culbuteur et 1969, ils ont été placés en dessous de bouteilles et de l’arbre d’entraînement pour la première fois, BMW utilise dans un mouvement d’une articulation, d’un trépied pour annuler les jeux de l’ensemble de la transmission finale qui, même dans un modèle qui sera mis en production, il sera ouvert, et nickelé avec le plein respect de cette attitude de patrimoine qui imprègne le R 18.

Les directives du projet a comme objectifs de définir un moteur par l’aspect engageant, qui avait un son et une pulsation certainement dû au boxer BMW, facile à gérer (et ici nous nous attendons à ce que le vélo aussi par l’électronique, le sujet sur lequel le personnel technique sont retranchés derrière le silence…) et, bien sûr, un coup à s’arracher les bras et agrandir le sourire à chaque rotation du poignet.

Le premier paramètre à être défini a été, bien sûr, que par rapport à la déplacement: 1802 centimètres cubes – 110 pouces cubes, si vous voulez le lire à partir de l’autre côté de l’océan… sont en ligne avec la concurrence, et qui vous permettent d’obtenir une paire de remarquable, mais pour respecter les paramètres de l’Euro 5 ne peut pas être ignoré par les choix techniques, l’ultra-moderne, quatre soupapes, 41,2 l’apport et 35 mm d’échappement avec angle à l’axe, respectivement, 21 et 24 degrés, alésage 107,1 mm et course de 100 mm, avec double bougie d’allumage à l’intérieur de la chambre de combustionla puissance est 67 kW/91 CH à 4 750 tr/min et le limiteur s’arrête tout d’un millier de rpm plus élevé, le couple maximal est de pic à 158 Nm à seulement 3000 tr / min, mais les 150 Nm sont déjà disponibles à partir de 2 000 à 4 000 tr/min (Böck nous a dit que 150 Nm commencer à 800 tr / mn et la vitesse de ralenti est de 950!).

Mais, au-delà des données seront les sensations que vous serez en mesure de transmettre le Grand Boxeur de faire la différence, parce que, si, dans sa carrière, les deux cylindres opposés BMW a toujours évolué, avec des caractéristiques qui sont de plus en plus sophistiqués jusqu’à ce que vous obtenez à la distribution Shiftcam la dernière évolution 1250 cc refroidi par liquide, dans le cas de 1800 cc, qui est allé sur des solutions techniques classiques telles que le déploiement des tiges et les rockers – avec double arbre à cames dans le carter, et le refroidissement air/huile. Emblématique et presque nostalgique, c’est aussi le rationnel de la méthode de restauration du jeu de vannes de réglage simple vis et un écrou pour chaque vanne.

La transmission à six vitesses avec embrayage, du type à sec, à disque unique, accompagné par un marche arrière (en option) actionné par un moteur électrique et insérable par le biais d’un levier mécanique sur le côté gauche du carter de vilebrequin, mais selon le testeur, BMW-le cinquième rapport est pratiquement une transmission automatique convient pour la plupart des parcours mixtes.

Le moteur entier pèse, y compris la boîte de vitesses et le corps de papillon 48 mm – 110,8 livres et a une émission de CO2 de 129 g/km, ce qui se traduit par une déclaration de la consommation de 5,6 l/100 km. Les limites de la lutte contre la pollution rejetées sans différencier les spécifications de moteur d’un marché à l’autre, et sans trucs spéciaux des techniques de point de vue aussi, le déplacement est nettement surdimensionné, mais nous savons ce que vous pensez, vous êtes relier les points entre l’histoire de la BMW et de la nouvelle – apparent, mais la tendance à utiliser le turbocompresseur est la quête du pouvoir qui a besoin de l’approbation: vous vous demandez si BMW a tenu à répliquer, d’une certaine façon le magnifique RS 500 de 1935, et peut-être ajouter un compresseur dans son Grand Boxeur 1800; nous rapportons la réponse de Christof Lischkaen août responsable du développement de toutes les motos BMW: « beaucoup de gens nous ont demandé si nous l’avons jamais utilisé le compresseur, peut-être mutuandola de notre expérience dans le domaine de la voiture, mais vous devez garder à l’esprit que, avec les vélos, le poids, la conception (moteur non.d.r.) et la réponse instantanée du gaz ont un rôle beaucoup plus important qu’ils jouent dans le monde de l’automobile. Le turbocompresseur n’est pas la seule façon d’obtenir plus de puissance ».

Donc non, pour le moment du moins, ne vous attendez pas à un fou R 18 dragster suralimenté petit-fils de la RS 500, titulaire de plusieurs premières dans la première guerre mondiale, mais nous allons faire le rendez-vous pour la seconde moitié de l’année 2020 lors de la première sur la route de la BMW R 18.



Meilleure Vente n° 1
Housse de Protection pour Moto, LIHAO Couverture Imperméable en Polyester 190T pour Moto, Scooter, Taille: XL, Couleur: Noir
  • Matière: fait de polyester 190T; Dimension:245*105*125cm , idéal pour la plupart des motos, des scooters. (vérifiez vous la taille de votre moto avant l’achat)
  • Couverture imperméable: étanche à l’eau dans certains mesures, la poussière, le soleil, les rayures, la corrosion et le 40+ ultraviolet.
  • Conception de sangles: au bas de housse moto, il y a une boucle qui assure la couverture est en sécurité et ne s'envole pas au vent. Très pratique!!!
  • Anneaux à l’avant: il y a deux anneaux à l’avant pour passer un antivol.
  • Étui de rangement: très facile à ranger et transporter dans un étui de rangement fourni, pratique pour un voyage ou à l'extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *