Catégories
Uncategorized

Calgary moto racer meurt après un crash Castrol Raceway

À 45 ans, native de Calgary la conduite de la moto a été déclaré mort sur les lieux après un accident de motocyclette dans l’établissement, dit-Leduc de la GRC

Calgary homme est mort samedi lors d’une moto de course à Castrol Raceway, à 10 kilomètres au sud-ouest d’Edmonton.

Le 45-year-old a été déclaré mort sur les lieux après un accident de motocyclette à l’installation, violette Leduc, la GRC a dit.

L’identité du coureur n’a pas encore été libérés par la police.

Raceway propriétaire Kimberly Reeves, a déclaré le coureur, que l’on croyait être à l’origine de Québec, a participé à une course organisée par le Edmonton Moto Roadracing Association.

“Il est terrible quand il y a un drame dans notre communauté, bien sûr,” Il a dit. “Nous faisons tout ce que nous pouvons pour atténuer les risques.

“Moi aussi, je suis une course maman et pas juste une piste de l’opérateur,” Reeves a continué. “Je ne regarde pas le risque inhérent à tout comme un propriétaire d’entreprise. Je la regarde comme une course maman, ainsi. Ainsi, au moment et de créer nos procédures et nos politiques, c’est avec la véritable intention de protéger chaque personne dans notre établissement, comme s’ils étaient mes propres enfants, et de mon propre enfant ne participer ici.

“Compte tenu de la façon dont beaucoup de moto des participants, nous avons mis sur notre chemin à notre installation, nous sommes toujours très fiers de ce que nous avons ici et la sécurité qui est mis en œuvre ici.”

Reeves dit que c’est la seconde mort dans la de 23 ans qu’elle est propriétaire du chemin de câbles.

De retour à l’été 2018, de Calgary, Sean Henderson est mort des suites de blessures subies lors de Castrol Raceway lors d’une course qui a été également organisée par l’EMRA, à but non lucratif moto racing club basé à l’raceway.

“Les motos en général sont un animal différent de véhicules,” hubert Reeves dit. “Une voiture standard a plein de roll-cage, où une moto qui ne fonctionne pas. Le coureur est à la merci de juste eux-mêmes. Ils n’ont pas une cage de protection.

“Dans n’importe quel type de sport automobile, indépendamment de ce qu’il est, il y a un risque inhérent,” Reeves ajouté. “Les Participants s’engagent à ce que (type de course) parce que le facteur de risque est un peu ce qui la rend passionnante. Mais ils le font dans un coffre fermé, espace confiné, ils ne sont pas hors de le faire dans les rues.”

tsaelhof@postmedia.com

Twitter: @ToddSaelhofPM



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *