Catégories
Uncategorized

Entretien moto: lavage-Motoblog

Nous nous préparons tous un peu pour le vacances d’été et, sûrement, parmi les lecteurs, il y a aussi ceux qui envisagent de faire une belle voyage à moto. Nous savons déjà qu’il est essentiel de se consacrer à entretien du milieu avant de commencer à broyer des kilomètres. Mais par où commençons-nous?

Bien sûr, de laver. Qui rêverait d’entretenir une moto sale? Enlever le tartre, la graisse inutile, est un must pour toujours avoir un vélo efficace et découvrir d’éventuelles fuites de liquide ou fissures dans les tuyaux.

Protection et produits appropriés

Par conséquent, armez-vous de patience et produit adapter, branchez l’échappement de la moto et allez avec le lavage. N’oubliez pas, d’ailleurs, de protéger les pièces électriques et les évents.

Vous en avez besoin shampooing pour moto, qui ne gâche pas les carénages, le métal et le caoutchouc, un éponge pour le bras oscillant et pour les jantes, un brosse pour enlever la saleté la plus tenace, un pièce en cuir synthétique et de carte absorbant. Pas de nettoyeurs haute pression pour notre bien-aimé, seul le tuyau en caoutchouc classique.

Laver

Avec le tube en caoutchouc et une éponge savonneuse, nous donnons le d’abord passé à moto. Si la saleté ne doit pas disparaître immédiatement, vous devrez passer et repasser l’éponge, ou le brosse, dans le cas d’espaces confinés.

L’séchage avec patch en cuir synthétique doit être immédiat, sinon des gouttelettes d’eau resteront (gênantes) sur les parties peintes et le cadre. Des serviettes en papier peuvent être utilisées pour sécher le bras oscillant et les freins.

Après cette étape, il est temps de libérer l’échappement, les prises d’air et les pièces électriques et mise en mouvement. De cette façon, la chaleur du moteur va assécher tous les composants cachés et encore humide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *