Catégories
Uncategorized

Honda « Kenzo » par la Mort de Machines de Londres


Une Gold Wing 1977, est transformé en un futuriste spéciale inspirée par l’armure de samouraï, bien entretenu, encore disponible à l’achat

Les britanniques La mort de Machines de Londres (DMoL) vient de dévoiler son dernier spécialappelé « Kenzo »un vélo qui, en dépit de l’aspect évidemment « futuriste »attire beaucoup de son inspiration dans le passé…

Tout d’abord, il y a la moto sur laquelle DMoL a fait de ce projet un Honda Gold Wing de loin comme de 1977, lorsque le produit phare de l’Aile Dorée était encore sur sa première génération (pilotée par un 4-cylindres de près de 1100 cc) et encore très loin de prendre la taille gigantesque qui aurait caractérisé dans les années à venir. Puis il y a le nom, un hommage à Kenzo Tadale premier japonais à la race dans l’Île de Man TT dans les années 1930 (après 40 jours de voyage entre les trains et les navires). Et enfin il y a le son conceptionun souhaité faire appel à l’ Armure de samouraï du XVIE siècle.

Une première version de l’ « Kenzo » il a été présenté à la Remise Pour Vélo Montrer de Londres dans 2018mais pour le même aveu de son « le créateur ». James Hiltonen tant que fondateur et boss de la Mort-Machines de Londres, c’était une moto faite « pressé » qu’elle n’avait pas quitté du tout satisfait (parce que c’était presque une simple esthétique de l’exercice, incapable de voyage sur la route).

Ce n’est pas à M. Hilton, qui, pour faire amende honorable et à garder l’honneur de DMoL, a décidé de « refaire » le Kenzo, en venant à la fin de la belle de résultats que vous pouvez admirer dans ces images, et que lui-même définit comme « le vélo est le plus extrême que nous ayons jamais fait ».

À la lumière de plus de 40 ans de service derrière elle, Hilton et son équipe ont été surpris par l’excellent état de la moteur Honda 4 cylindres opposés horizontalement, cette ancienne Gold Wing. L’appareil a été démonté, inspectés, nettoyés, et reconstruit avec seulement quelques mises à jour, tandis que les carburateurs ont été révisés afin de mieux soutenir la les bornes Slash-Cut de DMoL est fini en satin noir. Aussi le système électrique a été refaite avec un faisceau beaucoup plus mince, fait maison, avec un M-Unité de Motogadget.

L’ cadrefini en satin noir, a subi de grands changements, non seulement pour améliorer la stabilité et la maniabilité, mais aussi à imposer une plus agressif et de l’avant sur la fourche Ohlins anodisé noir en conformité avec les spécifications de DMoL. À l’arrière, vous remarquerez immédiatement l’ suspension avec double amortisseur ACOU 60 de la Ohlins avec des ressorts spécialement fabriqués à partir de hagon pour leur participation, le choix d’une esthétique de caractère pour vous permettre de voir clairement le bras oscillant redessiné.

La plante entière de l’ frein avant a été remplacée, et se termine avec une paire d’étriers (forgé Brembo M4, tandis que le frein arrière il est resté en grande partie d’origine, à l’exception d’une pompe du frein Brembo et plaquettes plus efficace. Sur l’origine des moyeux lieu et la bei 18″jantes couplé avec des pneus Avon.

Comme mentionné précédemment, le particulier conception cette spécial il a été inspiré par la les éléments qui se chevauchent de la première armure de l’ Samurai et il utilise des panneaux, mixed media, méticuleusement façonné pour obtenir la courbure que vous voulez (l’un des moins réussis de la « première tentative »et puis, fini et peint à l’exclusivité de la coloration « Titane Samouraï »unique à ce vélo, avec un contraste de détails en noir mat.

La mort de Machines de Londres a également fait maison aussi le cadre et la selle enveloppé dans du cuir repoussé (qui rappelle de couches de vêtements portés par les Samouraïs en vertu de l’armure), le bouchon de réservoir, le insigne et les boutons (qui présentent la technique traditionnelle de l’enroulement des poignées de sabres katana appelé Tsukamaki). Donner sa vie il suffit d’apporter la touche de la télécommande pour le capteur dans le siège, démarrant ainsi le système électrique, et ensuite procéder à l’allumage sur off via un bouton sur le côté droit du guidon.

Honda « Kenzo » par la Mort-Machines de Londres est toujours à la recherche du seigneur: pour piazzarvela dans garage vous avez juste besoin de détacher un chèque de 56 000 Livres, un peu plus de De 65 000 Euros à taux de change courants. Pour soumettre votre candidature, veuillez communiquer avec site web ou page Facebook officiel DMoL.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *