Catégories
Uncategorized

Les accidents de la circulation. L’automne en Italie, mais pas chez les motards

L’ISTAT données concernant les accidents de la route en Italie, développé par l’ACI, sont une importante source de l’analyse statistique, qui révèle la tendance des accidents sur nos routes. En 2019, il y avait une légère diminution de la dans le nombre de incedenti et des victimes.

L’année dernière en Italie s’est produite 172.183 accidents avec les blessures pour les gens (0.2% de), la les victimes ont été 3.173 (161) de moins qu’en 2018: -4,8%), un signal positif après la hausse enregistrée en 2017 et la stabilité de l’2018. Les blessés ont été 241.384 (soit 0,6%).

Mauvais pour les motocyclistes et les cyclistes

Parmi les victimes, cependant, sont à la hausse les motards (698 au total, +1,6% de) et la les cyclistes (253, +15,5%). De l’automne à la place des victimes parmi ceux qui les guide cyclomoteurs: il y a eu 88 l’an dernier, -18,5%.
En baisse également les autres catégories d’usagers de la route: les automobilistes (1.411; –0,8%), les piétons (534; Un-de 12,7%) et les occupants de véhicules pour le transport de marchandises, (137, -27,5%).

La hausse marquée du nombre de décès chez les cyclistes, en particulier sur les routes dans la ville et hors de la ville, est également associée à l’augmentation des accidents de la circulation qui impliquant des vélos (+3,3%), de plus en plus large diffusion de l’utilisation du véhicule à deux roues de déplacement égale à 25% en 2019, et àaugmentation de la vente de vélos: +7%. L’ e-bike rose 13% (à partir de 173.000 à 195 000 unités vendues), pour un total de 1.713.000 vélos.

Il a également augmenté le recours à d’autres formes de micromobilità de l’énergie électrique, en particulier celle de la scooters (on estime qu’il existe environ 100.000 dans l’Italie) qui, pour les besoins de la circulation routière, ont été par rapport à l’vélos par la loi de finances du 27 décembre 2019.

Les victimes sont en diminution dans tous les domaines de la route. Il a été baisse significative, sur les autoroutes (plus d’anneau, routes et autoroutes), s’élèvent à -6,1% (310 décès). Sur les routes de la diminution par rapport à l’2018 a été de 5,% à 1.331 morts. Un déclin plus faible est enregistré sur les routes sur deux voies rurales: -4,4% avec 1.532 victimes.

Et en Europe?

Dans l’Ue-28 (y compris le royaume-Uni), le nombre de victimes diminue de 2,3%: complessivament, 2019, étaient un peu plus de 24.000 contre 25.191, 2018.
En comparaison entre 2019 et 2010 (année de référence pour la sécurité routière décès a diminué de 22% en Europe et 23% en Italie. Pour chaque million d’habitants, en 2019 comte de 48.1 de la route de décès dans les 28 pays de l’UE et de 52,6 en Italiequi demeure stable à l’ La 16ème place le classement européen.

La Distraction en premier lieu

Parmi les causes les plus fréquentes sont confirmées, le la distraction pour le guide, le non-respect de la plus tôt et la vitesse trop élevé (en général, 38,2% des cas).
Les infractions au Code de la Route a augmenté par rapport à l’horizon 2018. Les plus punis sont lesdéfaut de se conformer à la signalisationla non-utilisation des dispositifs de sécurité à bord et l’utilisation du téléphone téléphone mobile pour le guide. L’augmentation des amendes pour conduite en état d’ivresse.

En 2019, les données liées à la mobilité tend à être stable par rapport à l’année précédente: +0,8% pour le la première abonnements de véhiculesmotos de +5,8% les véhicules et le transport de marchandises de +2,1%) +1,4% pour le parking.

Aussi l’ parcours autoroutierssur le sujet de six mille kilomètres de réseau en concession, montrent une grande stabilité (+0,6%), avec plus de 84 milliards de km les routes, et une augmentation de 1,9% par rapport à l’année 2018 pour les véhicules lourds.
Des signes forts d’une augmentation, vous avez de la place, pour la mobilité, avec une augmentation des ventes de e-bikes et la propagation à d’autres formes de micromobilità.

Le coût social

Selon les paramètres indiqués par le Ministère de l’Infrastructure et des Transports, à des valeurs constantes de 2010, est À 16,9 milliards d’euros d’euros, 1% du Pib national.
En 2010, il était de 21,4 milliards de dollars (-21% en 10 ans).

Entre 2011 et 2019, ont été épargnés 6.035 des vies humaines, alors qu’en termes économiques, est évaluée à plus de 9 milliards d’euros enregistrés pour les victimes et de 31,2 milliards d’euros au total.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *