Catégories
Uncategorized

MotoGP 2020. Les commentaires de Marquez, Morbidelli et Quartararo après la FP

Marc Marquez: “L’automne étrange, je n’étais pas un excès de zèle: vous avez sauté un peu à l’avant, j’ai poussé le genou et la moto s’est levé et je suis tombé. Heureusement, je n’ai pas fait quoi que ce soit. Le nouveau Michelin a plus de grip, un bon de sortie, mais pousse plus à l’entrée des virages sur le devant. Ce matin, nous avons commencé un mercredi, alors que dans l’après-midi, nous avons essayé de changer la mise en page pour avoir plus de sensation, nous sommes toujours à la collecte des données. Dans la matinée, avec plus d’adhérence, vous devez utiliser différentes lignes, changer un peu le style du guide, tandis que dans l’après-midi il y a moins d’adhérence, est un peu plus difficile, mais je me sentais vraiment bien. Puis on a changé quelque chose, il a perdu un peu de la route, mais c’est ok. Jerez est toujours difficile de trouver le bon ajustement pour la course. Ce vélo est très difficile de comprendre où est la limite et de comprendre la limite. Il est arrivé l’année dernière avec Lorenzo: si vous voulez comprendre la limite, vous avez à l’automne. Pour cela, j’ai toujours essayer la limite pendant les essais…. Physiquement, il sera une course difficile pour la chaleur, mais aussi parce que c’est la première course de la saison: comment vous pouvez préparer à la maison, la première course est toujours différent et compliqué. Personnellement, pour moi, c’est de pire en Malaisie et en Thaïlande ici. La moto? Le moteur est une évolution de l’électronique, c’est une évolution, l’image a quelque chose de nouveau, mais peu, tandis que pour l’aérodynamique, le fait d’avoir une carte à jouer entre 2020 et 2021, nous voulons nous assurer que, pour cela, nous avons décidé d’utiliser l’2019, nous connaissons mieux, nous sommes plus confiants. Dans l’après-midi, le vent a poussé un peu dans les virages rapides, mais à Phillip Island est certainement le pire…Quand je suis tombé, j’ai été en utilisant le nouveau châssis, qui nous avait déjà essayé au cours de l’hiver, mais le temps que je l’ai fait avec du vieux, en fP1 je n’ai pas utilisé de quelque chose de nouveau. En FP2 nous avons “joué” un peu plus, mais ce sont des tests qui doivent être effectués. Les sensations sont bonnes, très semblable à 2019: le vélo reste critique sur le devant, il est facile de tomber. À un niveau général, je suis heureux, même si je sens le matériel en fP2 j’ai maintenu le rythme de Quartararo et de la manière la plus rapide. Jerez sans public? L’atmosphère n’est pas un circuit, c’est un peu triste.”

Franco Morbidelli: “Aujourd’hui était une bonne journée pour nous, nous avons travaillé particulièrement bien pour la chaleur, nous avons mis en place le meilleur ensemble de ces conditions, je me sentais bien. Également dans FP1 s’est bien passé, mais il est plus important d’être rapide avec la chaleur. Même le vent a donné un peu de tracas. Maintenant que nous avons à étudier un peu les données, mais nous sommes sur la bonne route. J’ai vu Marquez en grande forme, c’est encore lui que le pilote à battre, non seulement parce qu’il est huit fois champion du monde, mais aussi parce qu’aujourd’hui a été très rapide, il est toujours en train de travailler pour le bien de la race. Il est clair que c’est encourageant pour terminer la FP2 avec la première fois. En 2019, j’ai souvent été très rapide au début et puis calavo, nous travaillons sur cet aspect. Le vent il est difficile de comprendre si les changements que nous avons faits pour être plus efficace jusqu’à la fin de la course de travail. En général, je me sentais assez forte, je pense qu’il y a la possibilité d’aller directement dans Q2: je suis superstitieux, je ne veux pas dire quelque chose de plus…”.

Fabio Quartararo: « Ce matin, il était dur de départ 20 minutes après. Pour l’après-midi, nous avons fait deux changements plutôt super bien sur la moto et nous avons fait un pas en avant très grand. J’en suis satisfait. L’aspect positif que vous avez manqués les 20 premières minutes, c’est qu’ils sont en mesure de passer à la piste pour voir mes rivaux, la chose que vous ne jamais faire lorsque vous êtes sur la bonne voie. Je ne la fatigue de la courbe 2, voir les autres sont améliorées. Mon Yamaha a bien fonctionné même avec la chaleur: je pensais que le caoutchouc est plus, vous avez à choisir entre le soft et les médias”



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *