Catégories
Uncategorized

MotoGP. Martinez: les Rouges ont couru avec moi et est toujours sur la piste…

Jorge Martinez c’est un grand personnage. Aujourd’hui, le manager de l’équipe, quatre fois champion du monde piloteil a eu une longue carrière dans les petites cylindrées, il a remporté quatre titres de champion du monde et 37 courses. Et est l’auteur de la dernière double arc-en-ciel de l’histoire, parce que en 1988, trois ans après Freddie Spencer avec 250/500, a jumelé la conquête des deux titres, pour la classe de 80 et 125. Avec la Derbi. Il a couru à partir de 1982 jusqu’à ce que ’97 et son surnom était « Aspar », c’est le cordonnier.

Interviewé par DAZN, Martinez, classe de 1962, il a rappelé ses plus belles entreprises, s’est concentré sur la saison de la double titre, a déclaré que la première victoire, pour lui, Assen 1984, vous n’oubliez jamais, dit-il à deux de ses palpitante victoires construit sur le choix de pneus différents de tous les autres. Fermé la carrière qu’il a construit sa propre équipe et il a remporté quatre titres avec ses coureurs: Bautista, Talmacsi, Simon et Terol entre 2006 et 2011. Mais l’entrevue a tiré sur deux autres thèmes: Rossi et Marquez.

« Quand vous critiquez le Valentino – dit Aspar – Je trouve cela difficile à comprendre. Bien sûr, dans la de nombreuses années, il a aussi mal fait les choses, en a fait une erreur. Mais nous nous rendons compte que j’ai donné des 23 ans de la course, c’était en 1997, et Valentino, a remporté sa première course de l’année d’avant, a remporté le premier titre de l’125 et maintenant, c’est toujours ici, 41 ans, et de la comparer avec Marquez et tous les autres? »

« Je le connais bien il a ajouté quand vous avez quelques années sur vos épaules, vous perdez de l’agression, il réduit l’envie de se battre et de risque. Financièrement, il est très bien, est très riche, a une Moto3 équipe, une équipe Moto2 équipe, une école…ne devraient Pas prendre de risques, mais c’est Valentino Rossi! ».

À propos de Marc Marquez, Jorge Martinez est prudent. Noter que les chutes de moins en moins, qui a mûri. Et puis va au-delà.

« C’est l’évolution, au cours de la dernière année, nous avons vu moins agressive, et aussi pour faire moins de chutes. Il ne lui reste que le pilote à battre, mais il y a l’inconnu de la moto, vous devez comprendre qui a le mieux fonctionné: au cours de l’hiver tests, il a été le Yamaha qui semblait être plus que les autres. Sera un championnat est très bien équilibré. Je crois qu’à la fin, va gagner qui va commettre le moins d’erreurs… »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *