Catégories
Uncategorized

SBK, Dosoli: « Yamaha n’a pas s’attendre à van der Mark to go »

C’était une sorte de boulon de « bleus » lors de ce matin Yamaha officielle de la séparation de Michael van der Mark, une fois cette année, SBK Championnat du Monde en est venu à une fin. Après quatre ans, Yamaha et le Néerlandais vont de leur côté à la recherche de nouveaux défis.

Le coureur de la décision de l’équipe a mis par surprise, en particulier Andrea Dosoli, responsable de la Superbike projet, qui auront désormais pour comprendre comment déplacer. Certes, il n’y aura pas de pénurie de solutions de rechange pour 2021, aussi parce que le R1 est l’un de ces vélos que faire appel à certains des meilleurs hommes dans la production de série.

“Pour dire la vérité, nous avons été surpris par Michael décisionDosoli dit – Yamaha n’a pas s’attendre à de son au revoir, cependant, ce est sa décision et nous le respectons. Au cours de la semaine, nous avons eu l’occasion d’avoir un face-à-face avec van der Mark, qui nous a informés de sa décision de mettre fin à son aventure avec nous une fois que la saison est terminée « .

Andrea allons-y étape par étape. Yamaha a d’abord proposé le renouvellement de Michael. C’est ce qu’il nous dit de plus ou moins trois semaines…

« Exactement. Yamaha voulait continuer leur chemin avec Michael et, en fait, lui a offert un renouvellement de son contrat pour la saison prochaine. La société lui a proposé la meilleure offre en fonction évidemment de ce que le budget lié à la Superbike projet. « 

Mais il a refusé. Pourquoi? De l’argent? Les raisons?

« Simplement, il nous a dit qu’il était reconnaissant à nous pour l’engagement, mais il voulait plus. Il a donc décidé de chercher ailleurs. Dans les derniers jours, il nous a informés de sa décision et ce matin, nous avons communiqué officiellement. Comme je l’ai dit, sur le plan économique, nous lui avons donné tout ce qui était possible « .

Ne pensez-vous pas que, peut-être, avec l’arrivée de Toprak, il ne sentait plus au centre du projet?

“Je dirais que non, parce que Michael et Toprak ont toujours été considérées comme de première ligne, les coureurs pour Yamaha. Les deux ont en fait reçu le même traitement de la part de l’équipe et il n’y a pas de premier ou de second coureur. C’est précisément pour cette raison, nous voulons mieux faire face à la reprise du Championnat de Michael à la fin de ces quatre ans d’aventure de la meilleure façon possible. En fait, nous aimerions être en mesure d’obtenir beaucoup de satisfaction, ainsi que avant de dire au revoir « .

Certains observateurs disent qu’il va aller à BMW, parce qu’il sera au centre du projet.

“Je ne sais pas son avenir (il sourit). Vous n’aurez qu’à lui demander. « 

En attendant, il existe une place gratuite Yamaha. Certains observateurs parlent d’un retour de Sykes.

“Ce ne serait pas une mauvaise idée puisque Tom a été avec nous avant. Notre priorité est d’évaluer les coureurs que nous avons déjà dans la maison. Au cours des dernières années, Yamaha a travaillé dur pour rendre les jeunes coureurs à grandir et aujourd’hui il y a beaucoup de candidats. « 

Il est Baz, Locatelli, Gerloff, mais aussi Folger. Les deux Jonas et Loris ont ouvertement déclaré qu’ils aimeraient la moto d’usine.

“Nous sommes conscients de ce que les solutions sont sur la table et nous ferons une évaluation en profondeur à cet égard. Nous ne sommes certainement pas pressé de décider, aussi parce que ce 2020 est d’une année donnée. Il y aura en fait quelques courses et il sera intéressant de voir le potentiel de nos coureurs ».

Mais est-il une date limite?

“Un délai précis n’. Cependant, l’idée est de définir le second siège de, au début du mois de septembre, par conséquent, après la première de trois ou de quatre au plus courses « .



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *