Catégories
Uncategorized

Tests MotoGP. En rouge: Les 99% de fonctionner, et même en 2021

Paisible, détendu, en plus de tous heureux d’être de retour sur le vélo. Parler avec Valentino Rossi à travers l’écran de l’ordinateur, mais en dépit de l’artificialité de la moyenne, vous comprenez que l’on ne peut tout simplement pas arrêter. Et, en fait, Valentino ne s’arrête jamais.

“Il n’est pas vrai que je l’ai déjà signé le contrat, il explique clairement -, mais nous sommes très proches. Je veux continuer, même en 2021, j’ai parlé avec Yamaha et de l’équipe Petronas: nous avons à résoudre certains détails, en particulier sur les personnes qui vont travailler avec moi, mais à 99%, je vais être sur la bonne voie l’année prochaine”.

De quoi êtes-vous discuter?
“Sur la façon de faire de l’équipe, il y a beaucoup de pièces à mettre en place. Il faudra du temps, mais 99% est fait. C’est un peu comme jouer aux échecs, vous devez déplacer les pièces et organiser toutes les cases, même en considérant que vous avez à déplacer l’équipe Quartararo, il fera le bon choix, j’ai peu de pouvoir de décision. Avec moi sera sûrement David Munoz, le nouveau directeur technique, NDA), pour d’autres ce sera la Yamaha de décider s’ils sont dans l’équipe ou le seront avec moi.”

Comme peu de pouvoir de décision? Ce serait la première fois pour vous…
“Eh bien, c’est tellement, mais pour moi, c’est pas un problème, cette période m’a fait comprendre beaucoup de choses.”

Type de?
“L’isolement cellulaire a été très intéressant. Je n’avais jamais été aussi loin de la course. Au début j’avais un peu peur et c’était ennuyeux, mais ensuite, j’ai apprécié le fait d’être avec ma famille, près de mes amis. Disons que j’ai de mieux clarifier mes perspectives pour l’avenir, mais j’ai aussi pensé que nous voulons essayer de nouveau en 2021”.

Voyons voir si j’ai compris: en ce temps, vous avez réalisé que vous pouvez vivre sans la moto?
“Pas de vélo, pas de, mais sans les courses, oui, être dans l’état mental de ne pas avoir la pression pour le GP, de vivre une vie normale. Cela m’a fait penser, j’ai bien aimé rester à la maison, j’étais de mieux en mieux, mais je veux être à 2021, même si je dois faire un grand effort pour se préparer. Pour le reste, je vais être prêt à tout. J’aime rester à la maison et ne rien faire: disons que cette situation m’a fait prendre la décision à la légère, je sais que je peux aussi rester sans les courses”.

Ce sera un contrat pour un an seulement?
“J’y ai pensé, j’ai beaucoup parlé avec Lin Jarvis et Yamaha, et la situation est claire: je vais signer un contrat d’un an plus une option pour 2022. À la mi-2021, durant la pause estivale, nous déciderons ensemble si continuer ou pas”.

Aujourd’hui, comment se fait-il aller?
“C’était une journée de test est très important, après un long temps de ne pas plombé une MotoGP. C’était agréable d’être de retour dans le paddock, le sentiment est certainement agréable. Dans la matinée, j’étais forte, j’ai utilisé le unique en caoutchouc souple disponible pour le “time attack” et j’ai terminé la troisième; dans la après-midi j’ai lutté un peu plus, j’ai essayé les pneus différents, j’ai eu un peu de difficulté: ils ne sont pas placés aussi bien à l’étape. En tout cas, c’était un retour positif pour diriger le M1”.

Physiquement, comment vous sentez-vous?
“Bien, même si c’est vraiment chaud. Dans le dernier mois et demi, nous avons formé plus fort, je suis bon”.

Il y a ceux qui disent que dans une ligue si courte, l’expérience pourrait être fondamental.
“J’espère que l’expérience peut être un avantage, mais je ne pense pas que beaucoup de changements par rapport à l’habitude: il y a moins de compétitions, mais aussi de plus en plus fréquentes. Maintenant, nous sommes tous des “frais”, il sera intéressant de voir ce qui va se passer dans la deuxième course sur la même piste.”

Quelle est l’ambiance dans le paddock?
“C’est incroyable: il y a plus de restrictions, mais tout est plus calme. C’est à partir de 1996 que je ne pouvais pas marcher librement dans le paddock…”.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *