Catégories
Uncategorized

WorldSBK


22 coureurs sont sur la liste d’entrée pour le très attendu Pirelli manche espagnole de la MOTUL FIM Superbike Championnat du Monde qui débute le 31 juillet, et pour cinq d’entre eux la date marquera la première apparition de la saison, car ils n’étaient pas à l’inauguration de la Tour de Phillip Island.


Ils sont constitués de deux coureurs Leandro Mercado (Motocorsa De Course) et Sylvain Barrier (Brixx De Performance), débutant Lorenzo Gabellini (MIE Althea Racing Honda), générique Christophe Ponsson (Nuova M2 De Course) et la surprise le retour de Marco Melandri (Barni Racing Team). Cinq coureurs avec les différentes trajectoires qui devrait ajouter du mordant et de spectacle à 2020 courses. Mais qui est qui dans ce nouveau casting?


Les deux Mercado et d’obstacles uniques représentants des deux équipes que cette première année en WorldSBK – avait prévu pour ses débuts à Jerez, dans la partie Européenne de la saison, mais ce qu’ils ne pouvaient pas soupçonner, c’est que ce deuxième tour serait joué en juillet et en août, au lieu de fin Mars, comme prévu, avant la COVID-19 pandémie forcé la modification du calendrier du Championnat.


Mercado à la hausse. De l’Argentine coureur, qui fait face à sa sixième saison dans le Monde de Superbike, à l’âge de 28 ans, vous pouvez toujours compter sur la combativité et la force, mais son changement d’équipe et, en particulier, à vélo, peut lui donner un plus à l’horizon 2020. En allant de la Kawasaki ZX 10-RR qu’il a monté à la puissante Ducati Panigale V4 R au cours des dernières saisons est un défi, mais Mercado a déjà de l’expérience avec les italiens de machines, de son temps en STK1000, où il a remporté le titre, et de la campagne avec Barni Racing en 2015. En outre, les tests qu’ils ont effectués jusqu’à présent nous ont permis d’entrevoir une adaptation réussie à faire face à la bataille de la meilleure Indépendants.


Le retour d’un combattant. L’arrivée de Sylvain Barrier sur la WorldSBK grille marque le retour au premier de la classe pour un coureur avec une capacité prouvée à la concurrence, mais avec une carrière marquée par des hauts et des bas et meurtri par les blessures. À 31 ans, le Oyonnax rider est un double vainqueur de la FIM Superstock 1000 de la Coupe, mais le jury est encore en WorldSBK, où il n’a jamais eu l’occasion de participer à une campagne entière après une ponctuels débuts en 2013 – à Jerez et ses apparitions ultérieures, intermittent ou interrompu par des circonstances différentes, en 2014, 2015 et 2016. Jusqu’à aujourd’hui. Enrôlé dans la nouvelle Brixx Performance à la concurrence dans le 2020 les manches Européennes, le Français espère améliorer sa chance et se casser le plafond de résultats au guidon de la Ducati V4 R, avec qui il a déjà roulé plusieurs courses en 2019.


Petit nouveau en ville. La modification de l’échéancier initial est également à l’origine de Lorenzo Gabellini débuts dans la catégorie reine, car il couvre la place que Jordi Torres avait été obtenu dans la MIE de Course Honda Althea au début de la saison. Les engagements pris par l’Barcelone coureur avec WorldSBK et MotoE™ a conduit à une séparation à l’amiable, et à partir de là, l’occasion pour ce jeune talent de Rimini à faire ses débuts en WorldSBK à tout juste 20 ans a surgi. Gabellini rejoint la scène internationale, presque à la volée, mais n’arrivent pas sans expérience. Il a participé depuis à 2016 à l’italienne Supersport 600 championnat, et après l’ajout de podiums et de victoires à partir de 2017, l’année dernière, il a pris le titre de la catégorie. En sa faveur est le fait qu’il connaît déjà la CBR1000RR-R, depuis qu’il a fait ses débuts avec elle dans le premier week-end de course de l’italien du championnat de Superbike dans les couleurs de l’Althea Racing.


Un français de remplacement pour Aprilia. Un autre ajout annoncé récemment, c’est que le Français Christophe Ponsson, 24, recrutés par la Nuova M2 Racing team pour participer en tant que caractère générique dans les cinq manches de la saison. Il sera Ponsson est de retour dans un enclos qu’il connaît bien de ses années en STK600 et STK1000, mais également pour la seule campagne, il a joué dans WorldSBK, en 2015. Cette année, il a terminé le Championnat complet, marqué à huit reprises et a terminé 11e (à Losail) comme son meilleur résultat. Sera t-il capable de battre ces chiffres avec ceux d’un privé RSV4 1000 qui marque également Aprilia première apparition dans le Championnat depuis qu’ils ont quitté le Championnat à la fin de 2018?


Bonus track pour  » Maccio’. Le dernier à arriver, mais non le moindre, est Marco Melandri. Le retour de la star italienne pour le Championnat de remplacer les blessés Leon Camier a été annoncée le jeudi de la semaine dernière; vendredi, il a déjà fait son premier test avec Barni Racing à la Crémone circuit et a ajouté 100 tours de piste à bord de la Panigale V4 R. ‘Toute la pré-saison, les travaux en une seule journée », l’équipe résumés. Vrai, mais sur la main, la balance peut peser beaucoup sur une très motivés Melandri avant de l’occasion inespérée de mettre une touche finale à sa carrière. Il y a neuf mois, lorsque Marco a raccroché son casque, il le fit avec quelques épines dans son côté: n’ayant Pas couru la dernière version de la Panigale, qui a éclaté fort en 2019, alors qu’il était déjà racing pour Yamaha, et dit au revoir à la compétition dans une campagne sans victoires. Le « bonus track » qui 2020 apporte à Melandri est sa chance de supprimer ces épines. Voir l’essayer dans des milieux qu’il connaît parfaitement sera l’une des attractions du Championnat.


Suivez la première de cette étoile quintette et de profiter de l’ensemble 2020 saison de la meilleure façon avec VideoPass WorldSBK!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *