Catégories
Uncategorized

MotoGP 2020. Dovizioso: la course de l’extrême

À la dixième place pour le cassé des écouteurs en FP3 el GP d’Espagne à Jerez, un peu satisfaisantes huitième place dans la qualification des services d’excursions est à la limite de Andrea Dovizioso. Une honte, parce que pour la course Dovi n’est pas si mauvais, loin de làmême si les pneus continuent à ne pas faire de lui être tranquille: vous n’avez pas encore trouvé le bon équilibre afin de le faire fonctionner mieux.

“Le but était de gagner une place dans les deux premiers fichiers, mais, malheureusement, en qualification, j’ai eu un bon feeling. Et à la fin je me suis écrasé. Nous avons essayé beaucoup de différents set-ups, ce qui est anormal pour nous, car d’habitude bouger un peu sur le vélo, je suis monté dans une manière différente par rapport à l’année dernière, mais je n’ai toujours pas la confiance, et nous avons encore à travailler. Toutefois, nous avons fait un autre pas en avant.”

Quelle est la plus grande différence par rapport à l’an dernier?
“Avec ce pneu peut tout changer: le freinage, le kilométrage et la sortie. C’est très différent. Malheureusement, il n’est pas encore clairement ce que nous devons faire exactement pour obtenir le meilleur, nous avons fait tellement de nombreuses tentatives et nous ne sommes toujours pas centré. Mais je ne suis pas trop inquiet, car la vitesse y est”.

Qu’attendez-vous pour demain?
“C’est difficile à dire, parce que la chaleur est étouffante et nul ne connaît le comportement de ces pneus sur la distance. Le rythme de la course sera très différent de ce qu’on voit ces jours-ci et, comme toujours, la différence, c’est l’intensité, la force que vous avez à mettre pour être rapide”.

Le départ devient crucial?
“Oui, aussi parce que cette piste est “mono chemin” et si vous êtes derrière tout ça se réchauffe plus. Mon rythme n’est pas mauvais, prendre le bon sera très important”.

Mais le podium est possible ou un rêve?
“Je ne sais pas, il y a trop d’aspects que nous avons sous contrôle. Dans ces deux courses à Jerez sera crucial de rendre les points, pointage des cours au maximum, également sur le podium si il y a la possibilité. À 14 ans, ça serait vraiment une situation extrême: ils sont détendu et concentré pour obtenir le bon feeling avec l’avant, puis face à l’arrière”.

Miller utilise beaucoup le système pour diminuer le vélo, même en ligne droite; vous l’utilisez trop?
“Tous les quatre usines ducatis l’avoir, nous l’utilisons tous. Plus ou moins”.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *